|

    • fr
  • 2ème de la Bermudes Race

    La Bermudes 1000 Race deuxième du nom a été lancée le 8 mai 2019 avec un tracé inédit entre Douarnenez et Brest. Une boucle qui rallie le rocher du Fastnet à laisser à babord et un waypoint au large des Açores avant de rejoindre l’arrivée pour un total de 2000 milles en solitaire. Cette course fait partie des parcours qualificatifs pour le VENDEE GLOBE. La Bermudes 1000 Race est l’un des trois grands évènements de la saison 2019 qui le compose, avec la Fastnet Rolex Race et la Transat Jacques Vabre.

    Yannick, pour sa première course de la saison, s’est octroyé la 2ème place au général sur les 17 concurrents engagés. Après une lutte acharnée sur les 100 derniers milles, il a passé la ligne d’arrivée , en 7 jours 20 heures 47 minutes et 20 secondes, poursuivi par quatre autres IMOCA qui se sont succédés en moins de 6 minutes.

    Yannick Bestaven (Maître Coq) : « Cette 2e place fait du bien. Elle fait un peu oublier les petits malheurs de la Route du Rhum même si grâce à elle que j’ai pu rebondir à Cascais, récupérer ce bateau et retrouver un nouvel IMOCA. Les entraînements avec Bilou (Roland Jourdain, ndlr) m’ont beaucoup aidé à connaitre le mode d’emploi du bateau. Cette semaine, je me suis vraiment fait plaisir. La course a été très animée, avec notamment plein de manœuvres à faire. Elle a un peu ressemblé à une étape de Solitaire du Figaro, mais sur un gros bateau, ça fait mal aux mains et jaux bras ! En tous les cas, c’était top ! Le match a été génial. J’ai fait un bon coup météo qui m’a permis de remonter 2e à la marque des Açores. Je me suis ensuite fait doubler en vitesse par Sam et Boris mais je suis revenu le match. Le finish a été incroyable. La nuit dernière, il y avait des lumières partout et des bateaux qui revenaient dans tous les sens. A s’arracher la tête ! J’ai grandi parce que je ne me suis pas énervé, je n’ai pas démonté le bateau et je m’en suis bien sorti dans la pétole. Dommage qu’on n’ait pas trop vu Seb Simon qui s’est barré assez vite. Quoi qu’il en soit, derrière, on a bien rigolé et on a bien bataillé. On s’est échangé la 2e place à tour de rôle. C’était super de se bagarrer comme ça et de finir tous si proches ! »