|

    • fr
  • WhatsApp Image 2021 08 08 At 17.38.15

    Rolex Fastnet Race – Une collision et pas de départ pour Yannick et Roland

    Maître Coq IV, après un bon convoyage depuis Cherbourg-en-Cotentin, était à poste ce dimanche matin afin de prendre le départ de la 49ème édition de la Fastnet Race. Yannick Bestaven et Roland Jourdain étaient épaulés pour ce transfert par Jean-Marie Dauris le directeur technique et sportif du team voile Maître CoQ et par Adrien Bernard, préparateur. Ces derniers ont quitté le bord vers 11h15. A la suite de quoi, Yannick et Roland ont procédé, comme de coutume, à un repérage de la ligne de départ afin de se positionner au mieux dès le signal d’avertissement à 12h15. 

    Au cours de ce repérage, alors que skipper et co-skipper se trouvaient sur le pont de l’IMOCA, une collision s’est produite avec un plaisancier qui voulait assister et profiter des départs de cette mythique course qu’est la Rolex Fastnet Race.

    Yannick : « Le plaisancier qui naviguait en solitaire, Roland et moi n’avons rien. Ce bateau spectateur n’a rien. Maître CoQ IV est le blessé de l’affaire avec un sérieux trou au niveau de l’étrave. Nous étions avec l’ensemble de la flotte de la Rolex Fastnet Race, avant le premier signal d’avertissement des MOCRA ( série des multicoques engagés), tous en train de faire des ronds dans l’eau. Il y avait une trentaine de nœuds de vent. L’éperonnage a eu lieu alors que nous étions sur le pont, Roland et moi, en train de tester la ligne afin d’être bien placés au départ. C’est triste et malheureux parce que cette course représentait la rentrée des classes, le retour à la compétition. C’était la première depuis 6 mois et l’enjeu était de nous qualifier pour la Jacques Vabre, » témoigne Yannick peu après l’incident avant de poursuivre, « Personne n’est blessé ; c’est bien ça le plus important. Prochaine étape : réparer, rentrer à La Rochelle pour un chantier et repartir en entrainements et en qualification. Au plus vite ! »

    Abîmé au niveau de l’étrave, Maître CoQ IV est en escale à Gosport, port qui abrite la base de l’IMOCA britannique Hugo Boss.

    Jean-Marie Dauris : « J’ai contacté immédiatement l’équipe d’Hugo Boss qui a répondu présente ! La team d’Alex Thomson va nous prêter ce qu’il faut afin de nous amarrer et effectuer une réparation provisoire. Elle nous aide dans ce moment difficile en nous faisant bénéficier de ses contacts sur place et en nous accueillant. Un immense MERCI ! 

    L’idée est donc de réaliser une stratification afin de combler le trou qu’il y a au niveau de l’étrave, avec une peau extérieure ; ce qui nous permettra de faire route en toute sécurité, vers notre port d’attache de La Rochelle. A l’arrivée, nous prévoyons un chantier de réparation définitive. »

    Comme le dit le dicton, c’est dans le grain que l’on voit le marin ! « Pas question de s’apitoyer, l’adversité stimule et rend plus fort ! A très vite sur les plans d’eau ! », conclut Yannick. Même son de cloche du côté du partenaire Maître CoQ, qui par la voix de son Directeur Général, Christophe Guyony, indique : « Comme notre duo, nous sommes déçus de ne pas concourir sur cette mythique course et repartir avec notre blanc-seing pour la transat en double ! Au-delà de ces faits, l’important est que tous soient sains et saufs. Nos collaborateurs seront les prochains à pouvoir naviguer à bord de Maître CoQ IV, début septembre ; on fera le plein de bonnes ondes pour la Jacques Vabre ! Rendez-vous donc à la rentrée ! »

    Toutes les équipes Maître CoQ remercient l’ensemble des personnes leur ayant témoigné leur soutien.