|

    • fr
  • Télétravail

    Confinement et management….

    Depuis la semaine passée, le team voile Maître CoQ a mis entre parenthèse sa préparation technique dans le respect strict des règles édictées par les autorités. Mais pour autant toute activité n’est pas stoppée. Comme l’ensemble des entreprises, YBSAILING, structure de gestion du projet voile  de l’IMOCA Maître CoQ, a révisé son planning, revisité sa manière de travailler et découvert le télé-management…

    …..

    Télétravail

    Dans cette période totalement inédite de confinement, chacun s’organise à sa manière.
    « Pour le team voile Maître CoQ, Yannick et Jean-Marie Dauris (le directeur technique et sportif) se relaient au bureau, le reste des membres du team est confiné chez lui dont certains en télétravail. Nous avons mis en place des outils de communication à distance tels « Teams » de Microsoft ou encore« Zoom ». Nos journées sont rythmées par les réunions diverses en interne ou avec nos prestataires ou partenaires. Elles sont bien remplies, » explique Anne Combier, directrice générale du projet, « nous préparons le jour 1, c’est-à-dire le jour d’après le confinement. Hors de questions de ne pas mettre à profit ce temps précieux qui nous est malheureusement accordé en ce moment. Si nous ne pouvons naviguer, nous pouvons anticiper en nous adaptant à la situation, nous préparons tout ce qu’on peut faire en amont, listing divers avitaillement, téléphonie, cellule de crise…. . »

    Télé-management

    Yannick Bestaven, skipper et dirigeant de la société YB Sailing poursuit : « Si le télétravail est quelque chose d’atypique pour des équipes techniques, une chose l’est encore plus pour les pilotes de projets sportifs comme le nôtre et pour moi. Il s’agit du management à distance ! Au quotidien, avant le confinement, il y avait une unité de lieu qui permettait de capter en direct et immédiatement les réactions des uns ou des autres, un regard, un ressenti, une tension. Et donc de réagir, corriger, ré-exprimer une consigne facilement, et d’apaiser s’il y a lieu. Le travail à distance demande une routine avec des réunions quotidiennes pour conserver le lien et il nous faut redoubler d’attention et de vigilance quant aux problématiques ou interrogations de chacun.
    Dans le team voile Maître CoQ, nous avons la chance d’avoir une équipe soudée. La saison 2019 et le chantier de trois mois cet hiver nous ont permis de mieux nous connaitre, de partager plein de bons moments. Il y a une belle unité. Et je pense qu’aujourd’hui, cela nous sert pour passer cette période singulière.
    Ce n’est pas simple pour ceux qui sont loin du chantier. Mais, même à distance, chacun garde sa fonction, ses responsabilités, chacun est indispensable au bon fonctionnement de notre projet. Le jour 1 va arriver et il nous faudra être prêt. Les mois d’après vont être intenses et le planning serré. »


    Solidaire

    « Aujourd’hui, ce sont différents corps qui ont un planning intense et qui s’exposent pour nous. Que ce soient le corps médical qui soigne et réconforte, les forces de police et de gendarmerie qui assurent le respect des règles, les employés des magasins d’alimentation et bien sûr tous les salariés de l’agro-alimentaire.
    Nous soutenons tout particulièrement ceux de notre partenaire Maître CoQ. Leur travail quotidien, permet d’assurer la continuité de l’activité et in fine livrer les supermarchés et permettre à l’ensemble des Français de se nourrir.
    Un grand merci. Bravo à tous pour votre engagement malgré les contraintes et les peurs face à ce virus… »

    Crédit photo : YB Sailing