|

    • fr
  • 20210831 TRIBORD MVZ 35

    Portrait et palmarès de Jean-Marie Dauris

    Jean-Marie Dauris
    né à Arcachon le 16 octobre 1972,
    vit à La Rochelle,
    marié à Patricia, père de deux enfants Mahina et Titouan,
    titulaire d’un brevet d’état d’éducateur sportif voile

    Il n’est certes guère connu du grand public, mais dans le milieu de la régate, Jean-Marie Dauris a ses entrées partout, notamment chez les Anglo-saxons. Et pour cause. Son CV et cet éclectisme sont juste impressionnants : Jeux olympiques, trois Coupe de l’America, Transats, circuit international des TP 52, match racing, ou encore maxi yachts ou Class J… toujours comme numéro un, sanglé dans son baudrier d’alpiniste, donc sur la plage avant ou parfois dans le mât, là où dextérité, agilité, puissance physique et anticipation conditionnent la réussite de chaque manœuvre.

    Marié et père d’une fille de 18 ans et d’un garçon de 15, le gaillard qui incarne la force tranquille, est né deux mois et demi avant Yannick Bestaven durant l’automne 1972. Il débute la planche à voile avec son « jumeau ». Au sortir de l’adolescence, diplômes de moniteur de voile en poche, les deux étudiants à la chevelure de Beatles, écument chaque été le bassin d’Arcachon à l’école de voile, brillent rapidement en régate, soulevant leurs premiers trophées sans jamais oublier de fêter ça comme il se doit. Depuis trois décennies, ils sont comme les doigts de la main.

    Ce n’est donc pas surprenant que Jean-Marie, directeur technique de l’équipe Maître Coq, soit un peu l’ange gardien, participant à toutes les navigations hors-course, se focalisant sur les performances du bateau, « espionnant » son complice telle une caméra de surveillance.

    Derrière cet expert connaissant Maître Coq dans ses moindres recoins, se cache un redoutable compétiteur, ayant une expérience colossale de la course à haut niveau. Le fait de remplacer quasiment au pied levé Roland Jourdain blessé au dos, s’est fait naturellement : « Nous nous connaissons par cœur, le marin comme le bateau. Yannick a cette faculté de ne jamais rien lâcher avec des ressources insoupçonnées – il l’a prouvé lors du Vendée Globe. Lui si calé en météo, va gérer notamment la stratégie, et moi m’occuper de faire avancer au mieux le bateau. »

    Costaud et résistant, le marin semble rentré de leur qualification – un aller-retour mené tambour battant entre La Rochelle et le Fastnet – aussi frais que lors d’une sortie en baie. A tout juste 49 ans, l’Arcachonnais est clairement le genre de marin avec qui l’on rêve d’embarquer… les yeux fermés.

    Extrait du palmarès sportif de Jean-Marie Dauris
    2000 : 10e Jeux Olympiques de Sydney en Soling
    2000 : 2e Championnat du Monde de Soling
    2000 : 3e Championnat d’Europe de Soling
    2000 et 1998 : Champion de France de Match Racing à 2 reprises
    2003 : 3e Championnat du Monde de Match Racing

    3 participations à la Coupe de l’America en tant que N°1 (31e > Défi Areva, 32e > Team German, 33e > ALL4ONE)
    Circuit ORMA à bord du trimaran Banque Populaire
    Victoires sur le circuit des TP52
    Victoires sur le World Match Racing Tour