|

    • fr
  • 20210831 TRIBORD MVZ 1455

    Qualification en poche pour Maître CoQ IV et son équipage

    Au terme d’un parcours réglementaire entre La Rochelle et le phare du Fastnet, validé par la direction de course, Yannick Bestaven et Jean-Marie Dauris ont entériné leur qualification pour la Transat Jacques Vabre Normandie Le Havre dont le départ sera donné le dimanche 7 novembre. Premier rendez-vous post Vendée Globe pour Maître CoQ, Yannick et Jean-Marie, impatients de prendre le large et de partager leur aventure nautique avec le plus grand nombre.

    Appelé au pied levé pour remplacer Roland Jourdain – contraint de renoncer à cause d’une hernie discale – Jean-Marie Dauris n’a pas tardé à endosser son nouveau costume de co-skipper, puisque les deux hommes ont quitté La Rochelle le mardi 31 août en fin de journée pour attaquer leur qualification obligatoire. Au programme, un aller-retour entre le port d’attache de Maître CoQ IV et le phare du Fastnet, au sud-ouest de l’Irlande, qui aura été particulièrement rapide.

    « Nous n’avons mis que 23 heures pour arriver au Fastnet, au terme d’un long run au reaching (vent de travers) dans 20-25 nœuds de vent. Le retour a aussi été assez rapide, nous avons été juste un peu ralentis au niveau de la pointe de la Bretagne, mais au total, nous n’aurons mis que deux jours et demi pour faire avaler notre parcours réglementaire », commente Jean-Marie Dauris.

    Cette formalité accomplie réjouit Yannick Bestaven qui y voit bien plus qu’une qualification : « Ce parcours, nous l’avons pris comme un véritable entraînement autant qu’une qualification. Cet aller-retour express nous a permis de caler notre fonctionnement, qui est assez naturel. Du fait de son passé dans l’olympisme et la Coupe de l’America, Jean-Marie est un très bon régleur, il sait faire aller vite le bateau, donc il sera plus focalisé sur la performance, alors que de mon côté, je m’occuperai davantage de la météo et de la stratégie. »

    Une répartition des rôles très claire qui rendra fluide la bonne marche de l’IMOCA aux couleurs du volailler Inspiré, sur une Transat Jacques Vabre à laquelle le directeur technique et sportif du team voile Maître CoQ participe pour la première fois. « J’ai déjà fait des transats en course, mais en équipage sur des maxis de propriétaires anglo-saxons. Je suis très content de cette première, car je reste avant tout un compétiteur qui aime aller en mer pour faire des courses contre les autres. Et quoi de mieux pour débuter sur cette transat que de le faire aux côtés de mon compagnon de route depuis plus de 30 ans, Yannick ! ».

    La parfaite entente entre les deux hommes sera un atout indéniable au moment d’attaquer cette transat en double sur laquelle ils seront peut-être un peu plus attendus, victoire de Yannick Bestavensur le dernier Vendée Globe oblige. « Je pense qu’il faut mettre ça de côté », relativise ce dernier, « Sur le papier, il y aura des bateaux plus performants que le nôtre. C’était certes la même chose sur le Vendée Globe, mais le Vendée Globe est une course d’endurance, alors que la Jacques Vabre s’apparente plus à un long sprint. On l’abordera sans pression, pour se faire plaisir et bien naviguer, mais aussi pour continuer à apprendre en vue du prochain bateau, Maître CoQ V [plan Verdier actuellement en construction chez CDK Technologies et attendu à l’été 2022] et de la Route du Rhum.Ce qui est certain, c’est que j’ai hâte d’y être, ça me manque de courir contre les autres, de faire de la stratégie, qui plus est sur un parcours original, qui va nous imposer de passer deux fois l’équateur, ce qui peut ouvrir un peu plus le jeu. ”

    Jean-Marie Dauris ajoute : « Il va falloir tout donner pour tenir le rythme que ne manqueront pas d’imposer les autres duos. On sait très bien quel est le potentiel de notre bateau par rapport à la concurrence, on va essayer de faire du mieux possible, ce sera un beau challenge et nous tenterons de laisser le maximum de bateaux derrière nous à l’arrivée. »

    Un bel objectif pour les deux marins qui, d’ici leur départ pour Le Havre, deuxième quinzaine d’octobre, vont s’attacher à parfaire leurs automatismes et leurs conditions physiques.

    Cette Transat Jacques Vabre Normandie Le Havre est aussi une nouvelle occasion pour le partenaire titre du projet, Maître CoQ, d’ouvrir un nouveau chapitre de son histoire dans le sponsoring voile et d’activer différentes actions de relations publiques. « Nous sommes tout aussi impatients que Yannick et Jean-Marie. Vibrer au rythme des positionnements et partager, avec tous nos collaborateurs, nos éleveurs, nos clients et nos consommateurs, cette nouvelle histoire maritime, faite d’engagement et de combativité, valeurs qui nous sont chères, est exceptionnel et la raison d’être de notre réengagement aux côtés de Yannick sur la campagne du Vendée Globe 2024. » conclut Christophe Guyony, directeur général de Maître CoQ.

    Yannick, Jean-Marie et la Transat Jacques Vabre

    Jean-Marie Dauris : 1re participation

    Yannick Bestaven : 7e participation
    2019 – 11e IMOCA Maître CoQ avec Roland Jourdain
    2017 – 5e IMOCA Bastide Otio avec Kito de Pavant
    2015 – 1er CLASS40 Le Conservateur avec Pierre Brasseur
    2013 – 4e CLASS40 Watt&Sea avec Aurélien Ducroz
    2011 – 1er CLASS40 Aquarelle avec Eric Drouglazet
    2007 – 13e IMOCA Cervin EnR avec Ronan Guérin