|

    • fr
  • Capture D’écran 2020 03 09 à 14.58.39

    Qualifiés et inscrits.

    Vendée Globe, Yannick Bestaven et Maître CoQ IV : inscrits et qualifiés

    Vouloir faire le Vendée Globe est un doux rêve lointain pour les uns, une espérance pour les autres ou encore un but ultime, voire une obsession pour les marins passionnés.
    Pouvoir faire le Vendée Globe, c’est une étape qu’une poignée de femmes et d’hommes – des héros des mers dans l’imaginaire du commun des mortels – a franchi et, que d’autres, 34 exactement, s’apprêtent à franchir afin d’être sur la ligne de départ le dimanche 8 novembre prochain.

    Yannick Bestaven – après une première tentative en 2008 – repart à l’assaut de ce tour du monde à la voile, en solitaire, sans assistance à bord de son IMOCA Maître CoQ. 

    Le duo marin/ bateau est aujourd’hui officiellement inscrit à cette mythique circumnavigation.

    …..

    Les deux premiers challenges

    Si cette course n’a jamais été bien lointaine dans l’esprit de Yannick, cette 9ème édition a réellement pris corps en 2018 avec l’acquisition d’un bateau, l’ex-Safran 2 de Morgan Lagravière, avec l’appui de fidèles actionnaires qui souhaitent accompagner Yannick dans sa quête.
    En parallèle, c’est au tour d’un partenaire engagé dans le monde de la voile depuis 1992, de faire confiance à Yannick pour porter ses couleurs, et ce dès la route du Rhum 2018. Il s’agit de l’entreprise vendéenne Maître CoQ.

    …..

    Le respect des règles : articles 8 et 9 de l’avis de course

    Ces deux challenges relevés, le skipper rochelais devait encore satisfaire à toutes les exigences pointées dans l’avis de course :
    – Avoir le certificat de jauge de la classe IMOCA pour son bateau
    – Rendre une déclaration de candidature avant le 1er novembre 2019
    – Remplir un dossier médical complet
    – S’affranchir d’une qualification en course en solitaire
    – Effectuer les règlements nécessaires
    – Rendre un dossier d’inscription avant le 1er juillet 2020

    Check ! « Je suis heureux que nous nous soyons affranchis de ces obligations. Aujourd’hui, nous rentrons pleinement dans la phase de préparation sans avoir au-dessus de la tête une épée de Damoclès liée à l’inscription. Tout est validé et je m’en réjouis ! Place à la compétition. Les deux transats du printemps vont être d’excellents galops d’essai avec de belles confrontations sur l’eau. » Yannick Bestaven.

    …..

    Et maintenant ?

    Le Vendée Globe reste une course de fond même si les temps de course diminuent. Il faut donc tenir sur la durée.

    En marin averti et en bon solitaire, au-delà des multiples navigations prévues entre mars et octobre prochains, Yannick Bestaven affûte son mental, se prépare physiquement, se forme à une multitude de tâches qu’il devra savoir effectuer seul à bord de son Maître CoQ que ce soit la météo, la stratification, l’électronique, la prise de vue, la rédaction en bon mediaman, mais aussi des travaux de coutures sur les voiles etc…

    « Se donner les moyens de faire ce tour du monde à la voile, en solitaire, sans assistance signifie avant tout avoir envie et avoir une volonté sans faille de se préparer pendant des mois, voire des années. Etre focus. J’ai une incroyable envie. J’ai à mes côtés une famille extraordinaire qui me porte, une équipe qui me seconde super bien et l’enthousiasme des milliers de collaborateurs de Maître CoQ ! A nous tous, on ne fait qu’UN. Avec notre inscription validée et toutes ces énergies, on va relever le challenge ! Vivement le 8 novembre 2020 !»

    …..

    Infographie ( source Vendée Globe) afin d’être incollable sur le process de qualification et d’inscription…