|

    • fr
  • Capture D’écran 2021 01 09 à 15.47.42

    #VG20 – Jour 62 – Garder la tête froide et avancer coûte que coûte.

    62 jours de course et 142 fois leader au classement de cette 9ème édition du Vendée Globe  -dépassant ainsi Charlie Dalin qui a signé 137 positions en tête –  le duo Yannick / Maître CoQ navigue sous des latitudes plus clémentes en termes de températures, mais O Combien complexes !

    En bordure d’un anticyclone, au vent arrière, au large du Brésil, le vent est faible et devrait tourner progressivement au Sud-Est. Il faut faire du gymkhana entre les bulles bleues et se saisir du moindre souffle. Concentré sur la route malgré une avance qui fond comme neige au soleil, le skipper Maître CoQ règle finement et manœuvre sans s’épargner.

    Yannick, joint lors d’une visio-conférence ce jour : « De bonnes conditions de croisières à bord de Maître CoQ ! En revanche pour la compétition, ce n’est pas l’idéal ! Je suis sous spi avec 12 nœuds ! C’est trop tranquille ! Je butte sur l’anticyclone ! Forcément, les copains de derrière reprennent du terrain.

    J’ai encore pas mal de zones de molles à traverser avant de retoucher du vent au Nord de Rio. Je devrais être le premier à toucher ce vent et , j’espère, pouvoir me refaire un matelas de milles. J’exploite la moindre risée et tire parti du moindre souffle. C’est stressant. Il faut être patient.

    Malgré ces conditions, le temps passe vite puisque je suis en permanence sur mes réglages : l’écoute de spi, la grand-voile, les angles des voiles… Bref, on ne chôme pas !
    J’en profite également pour prendre soin de mon Maître CoQ : je fais le tour du propriétaire. Je resserre une visse, je vérifie tout ce qui doit l’être. Ce qui est très bien car ça m’évite de psychoter !

    Le principal est d’avancer et ne de pas s’arrêter ! »

    Garder la tête froide et avancer coûte que coûte. #GoYaYa

    Le classement et la cartographie