|

    • fr
  • Le transat Jacques Vabre 2019 met Yannick Bestaven en confiance pour le prochain Vendée Globe !

    Voilà déjà une semaine que Yannick Bestaven et Roland Jourdain ont passé la ligne d’arrivée de l’édition 2019 de la Transat Jacques Vabre. Ils ont bouclé le parcours en 14j 22h 06min et 23 sec, en 11ème position parmi les 29 IMOCA engagés. Un résultat certes un peu décevant comparé à ses dernières performances mais tout à fait rassurant sur le plan technique. En effet, Maître Coq IV s’est montré très performant tout au long du parcours et parfaitement préparé puisque qu’aucun incident matériel n’a été à déplorer durant l’ensemble de la course. Cette épreuve est donc d’une grande satisfaction pour Yannick sur le plan préparatoire et matériel. Ensuite, tout est une question de stratégie. Yannick et Bilou ont choisi l’audace en prenant l’option ouest qui n’était pas aisée compte tenu des vents forts qu’elle présentait. Cette stratégie, si les conditions météorologiques s’étaient maintenues, aurait pu être vraiment payante. Parmi les 5 bateaux qui avaient pris l’option, notre duo a bien tiré son épingle du jeu en dépit de la zone “pot de colle” de Pot-au-noir !

    De ce fait, si les résultats sont un peu en deçà de leurs espérances, Yannick Bestaven et Roland Jourdain sont donc très confiants pour la suite : « Je suis vraiment satisfait de la fiabilité du bateau. Nous sommes partis dans l’ouest chercher du vent fort et de la mer, Maître CoQ IV s’est très bien comporté dans ces conditions, c’est rassurant en vue de la suite et du Vendée Globe. Et ce que je retiendrai, c’est que nous avons été très audacieux sur nos options. Nous savions qu’en vitesse pure, les derniers foilers étaient plus rapides dans certaines conditions, donc je pense qu’il fallait oser pour être ambitieux, je n’ai aucun regret vis-à-vis de cette stratégie. Il ne nous a pas manqué grand-chose pour que ça passe, c’est le jeu de la course au large. »

    Nous retiendrons donc l’audace et la détermination de Yannick et Bilou, la fiabilité de Maître CoQ IV et tous les enseignements tirés de cette belle édition 2019.  Cette course était qualificative pour le VENDEE GLOBE 2020, il fallait donc à tout prix arriver de l’autre côté de l’Atlantique sans encombre.