|

    • fr
  • Capture D’écran 2020 11 29 à 10.35.22

    #VG20 – Jour 20 – Au taquet dans les mers du sud !

    Joint par l’organisation lors de la vacation du jour, Yannick était « au taquet », à la découverte des mers du Sud dans des conditions très favorables. Le skipper Maître CoQ maintient une cadence relevée tant qu’il peut, afin de ne pas se faire cueillir trop tôt par la dépression qui arrive par l’Ouest et qui va balayer toute le groupe leader.
    Actuellement bâbord amures (ndlr : le vent venant de la gauche), poussé par un vent de nord-ouest, Yannick empannera très certainement demain après-midi pour ensuite naviguer tribord amures dans le flux de sud-ouest. En ligne de mire, le Cap de Bonne-Espérance, probablement lundi en fin de journée.

    Yannick : « Ça va vite car il y a de l’air ! Il y a entre 25 et 26 nœuds de vent de secteur Nord-Ouest. Je me tire la bourre avec Kevin (Escoffier) qui est à mon vent et j’essaie d’adapter au mieux la toile… C’est monté crescendo depuis le début de la nuit et, là, cela fait trois à quatre heures que le vent est bien établi.

    On devrait passer la longitude du cap de Bonne-Espérance lundi soir si tout va bien, après un empannage autour du 35° Sud (pour repartir dans le Sud-Est après le front) que j’ai prévu dimanche en milieu d’après-midi. La mer n’est pas encore très formée et même si ça « bourre » un peu, sous petit gennaker et grand-voile à un ris, on a une belle Lune qui nous éclaire ! C’est assez joli… Il fait grand beau en plus et même si je « serre les fesses », c’est assez magique à regarder.

    Je suis assez content de ma position : j’avais l’objectif d’arriver dans le Grand Sud assez bien placé et c’est le cas car la journée d’hier s’est bien déroulée. Je suis revenu sur PRB et la chance que j’ai eue, c’est que, dans la molle, j’ai pu naviguer avec Boris (Herrmann), ce qui était très motivant pour bien régler le bateau : on est toujours plus intelligent à deux que tout seul ! Et après Boris, j’ai retrouvé Kevin (Escoffier) : j’ai toujours un partenaire à côté de moi… Ça permet de régater, surtout que je surveille Louis (Burton) et Sam (Davies) dans mon Sud et ça à l’air de bien se passer. Pourtant, je ne suis pas le plus toilé du groupe de quatre, peut-être parce que je n’ai pas des foils aussi grands.

    C’est parti pour un petit mois comme ça : je suis comme un gamin, à découvrir ces mers du Sud ! Il y a des albatros et plein d’autres oiseaux que je ne connais pas et, finalement, il ne fait pas encore très froid. Attendons de subir les vents de secteur Sud venant de l’Antarctique… »

    Du grand au petit gennaker :