|

    • fr
  • Capture D’écran 2020 12 15 à 18.37.57

    #VG20 – Jour 37 – Ascension dans le mât de Maître CoQ IV

    C’est avec de doux « bips bips » indiquant que des messages arrivaient sur le groupe whatsapp entre le team et le bateau, que nombre d’entre nous avons commencé notre journée. Derrière nos téléphones à plus de 15 000 milles à vol d’oiseau, Yannick nous criait, nous hurlait sa joie d’être enfin parvenu à grimper en haut de son mât et d’avoir effectué la réparation de sa voile d’avant tout terrain, le J2, qui souffrait d’un accroc depuis une semaine. En cause un départ à l’abattée qui avait couché le bateau sur l’eau. Le skipper Maître CoQ privé de sa voile fétiche, s’en trouvait un peu handicapé…

    Yannick : ” Oh punaise, tu ne peux pas savoir comme je suis content, content ! Cela fait une semaine que j’ai une déchirure sur mon J2, ça m’handicapait. J’ai profité de ce matin car il y avait un peu moins de vent et moins de mer pour monter tout là-haut et mettre un patch. Je suis en nage, mais heureux ! Ça me prenait la tête depuis des jours. Je voyais bien que j’avais une déchirure, je ne pouvais pas utiliser mon J2. J’avais mon petit gennaker, mais plus la voile tout terrain pour être tranquille. J’avais préparé toutes mes pièces nécessaires, des morceaux de Cuben, de l’acétone, du sikaflex, de la colle, des ciseaux… Je me suis mis plein vent arrière, j’ai déroulé le J2 à contre pour que la voile pose sur le mât. Et puis, j’ai mis mon casque, mes grimpeurs d’escalade, j’ai pris un Doliprane car j’ai une petite sciatique et je me suis dit « Aller, faut monter ! C’est maintenant ou jamais !». C’est une victoire, j’ai un bateau nickel maintenant, comme au départ des Sables d’Olonne. C’est chouette ! J’ai dû m’arrêter une heure et demie, plein vent arrière à cinq nœuds. Champagne ! »

    Petite victoire du jour donc pour Yannick qui s’accroche à sa place de deuxième derrière Thomas Ruyant (LinkedOut), nouveau leader suite aux soucis de foil qui ont contraint Charlie Dalin ( Apivia) à s’arrêter quelques heures pour effectuer les nécessaires réparations.

    Maître CoQ IV  fait un cap au Sud pour aller chercher une dépression et se rapprocher de la zone d’exclusion des glaces . Un empannage est prévu en milieu de la nuit prochaine afin de mettre le clignotant à gauche, vers l’Est, avec pour objectif de tenir le plus longtemps possible dans ce flux de Nord-Ouest, propice aux vitesses élevées et à de bonnes glissades !

    Le classement et la cartographie